La soufflerie, un loisir à part entière

SOUFFLERIE 04 02 2008L’exploit de Felix Baumgartner a amené de plus en plus de médias à couvrir des événements parachutistes. Un nouvel intérêt est né, d’autant plus que la pratique du parachutisme en soufflerie est une discipline plus facilement visible, donc plébiscitée par le grand public. Reproduisant à la perfection les conditions de chute libre, grâce aux moteurs électriques qui générent un vent pouvant dépasser les 280 km/h, les souffleries offrent une pratique simple de la chute libre qui correspond parfaitement à la société d’aujourd’hui. Pratiquer beaucoup, à plusieurs, de manière instantanée et sans aucunes contraintes pour accéder à un plaisir immédiat.

Depuis peu, il apparaît également un nouveau genre de pratiquants dans les souffleries. Considérant plus que n’importe quel chuteur le vol indoor comme un sport à part entière, ces non-parachutistes volent uniquement en soufflerie et ne ressentent, pour certains, jamais le besoin de faire le grand saut. On compte parmi eux des personnes souvent issues de CSP plutôt aisées qui viennent voler une à deux fois par semaine comme on vient pratiquer du squash ou du golf. D’autres sont des employés de souffleries formés pour initier le grand public et qui au fil du temps, à force de voler, atteignent des niveaux dignes des meilleurs parachutistes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *